Quel est le traitement de la maladie de Horton ?

Le traitement de la maladie de Horton s’appuie sur une corticothérapie prolongée et ajustée individuellement. Les immunosuppresseurs et les antiagrégants complètent souvent ces soins pour prévenir les complications et améliorer la qualité de vie des patients.

Corticothérapie : meilleure chance de guérison de la maladie de Horton

La corticothérapie correspond à l’administration de corticoïdes, aussi appelés anti-inflammatoires stéroïdiens

Le traitement commence avec des doses élevées de cortisone (le principal médicament étant la prednisone), ajustées en fonction de la gravité des symptômes. Il doit être initié rapidement, souvent avant même la confirmation par biopsie de l’artère temporale. Le but : prévenir les complications oculaires. 

La réduction de la posologie se fait progressivement pour minimiser les effets secondaires et prévenir les récidives. 

La corticothérapie dure généralement entre 18 et 24 mois. Elle est très efficace et produit des résultats rapides et spectaculaires. Néanmoins, il existe des effets secondaires (ostéoporose, hypertension, prise de poids…), pour la plupart réversibles.

Traitements additionnels de l’artérite temporale

Des traitements immunosuppresseurs, comme le méthotrexate ou le tocilizumab, peuvent être prescrits en cas de résistance ou d’intolérance aux corticoïdes. 

Ces médicaments aident aussi à réduire la dépendance aux corticoïdes et à diminuer les risques de complications liées à la corticothérapie.

Un traitement antiagrégant, tel que l’aspirine à faible dose (100 mg/jour), est souvent recommandé pour réduire les risques de complication vasculaire.

Ajustement du mode de vie 

Des mesures hygiéno-diététiques sont généralement conseillées pour prévenir les effets indésirables du traitement aux corticoïdes. Elles sont adaptées à la dose administrée. 

Le régime alimentaire devra être pauvre en sel et en sucre, tout en étant enrichi en protéines. Une activité physique régulière est préconisée.

Par ailleurs, une supplémentation en vitamine D est souvent proposée pour prévenir l’ostéoporose.

Avec un bon traitement, la maladie de Horton peut être efficacement combattue et le patient retrouve une vie normale assez rapidement. Des risques de rechute existent, mais ils sont généralement limités par un bon suivi.



medical

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *